Le Memento Cabesa

Notez cette invention

Aux fins de faire honneur au 12e concours et dans la ferme intention de mener la vie dure aux autres participants, moi, JPG, grand inventeur au service de la bêtise, je viens d’inventer l’indispensable à toute belle-mère. Je vous présente le « MEMENTO CABESA ».

Comme son nom l’indique très clairement, le MEMENTO CABESA est un aide mémoire. Il va pouvoir être utilisé par tous les proches et évidemment par vous le premier. C’est normal, c’est vous qui lui avez offert.
Pour cela, j’ai eu grand besoin des quelques jours supplémentaires que sa grandeur le chef nous a accordés. En effet, je viens de recevoir les derniers résultats des laboratoires d’outre Atlantique qui confirment ce qui semblait être une évidence depuis des décennies : le cerveau des belles-mères est très très, mais alors là très petit. C’est parfait ; nous avons trouvé la place pour y implanter le MEMENTO CABESA .
Je n’imagine même pas une belle-mère qui refuserait de se faire implanter cet appareil.
La composition
– Un transpondeur capable de reconnaître les caractères d’imprimerie et les codes barres.
– Un GSM réglé sur « mode vibration ».
– Un nerf optique additionnel synthétique.
Comment implanter
Ce n’est pas obligatoire, mais je conseille de vous rendre dans une clinique. Après une petite anesthésie locale il suffit de faire un trou 3 X 5 à l’arrière de la tête de la belle-mère. Soyez présent pour éclairer le médecin à l’aide de votre lampe de poche. Si vous implantez vous-même à la maison, pensez à désinfecter avant de scier.
Comment ça fonctionne
Pour commencer, rappelons le principe de l’œil. L’image est captée et reproduite à l’envers à l’arrière de l’œil. Elle est ensuite transmise et redressée à l’arrière du cerveau.
Le principe de base est de faire travaillé l’appareil directement sur base d’images subliminales captées par la belle-mère.

Prenons un exemple. Vous savez que vous allez rendre visite à belle-maman le WE et vous voulez vous faire servir votre bière favorite, alors n’attendez plus. Sur le GSM, vous envoyer un SMS : ORVAL. Le mot que vous avez envoyé est alors enregistré dans la mémoire du transpondeur. A la première occasion où elle va se retrouver dans un magasin, même sans y penser, dès que son œil va rencontrer le mot : ORVAL, l’information passe par le nerf optique additionnel et est directement reconnu par le transpondeur. Celui active le GSM en le faisant fonctionner sur le mode vibration. Ca fait un vacarme infernal, voire insupportable dans sa tête. Il va sans dire que la belle-mère a directement envie de faire cesser les vibrations. Pour se faire, le seul moyen d’arrêter le GSM, est de faire reconnaître le code barre correspondant à l’Orval. Elle est obligée de poigner dans une bouteille et de la placer devant son œil. Même principe, le transpondeur reconnaît le code barre et coupe le contact avec le GSM.

A présent, je demande toute votre attention, car à partir de cet instant, il y a trois solutions :
1) Le cerveau est tellement petit qu’elle replace la bouteille dans les rayons. Dimanche vous boirez de l’eau.
2) Elle ne vous aime pas et replace volontairement la bouteille dans le rayon. Dimanche elle vous dira qu’elle n’a pas été faire de courses.
3) La plus probable ; elle vous adore et emporte 6 Orval . C’est confortable 6 Orval pour une après-midi.
Le tout en image.



Clap clap clap , ça c’est du JPG

Jeremy Paradise

Médaille d'argent du meilleur inventeur fou 2004 Médaille d'or du meilleur inventeur fou 2005 A participé aux CMIF 2006 et 2007

Laisser un commentaire