Le Sacgnétic

Le Sacgnétic
5 pour 1 vote

Mes chers collègues inventeurs fous, mesdames et messieurs les honorables membres du site, mesdames et messieurs les internautes réguliers ou occasionnels.
C’est un grand plaisir pour moi de vous présenter ce jour ma 19ème invention.

Le sacgnétic

Je ne m’étendrais pas sur le long et intense travail neuronal que j’ai dû déployer pour arriver à cette conclusion inventesquefolle. Non, car vous vous en doutez fort bien, une partie d’entre vous ayant déjà goûté à cette joie intense et innéfable de la création d’une invention folle pour ce site.
Je suis également persuadé que vous la noterez fort bien, eu égard à sa praticité et sa technicité ô combien efficace. Le cas échéant, n’oubliez pas que je suis l’administrateur de ce site. M’enfin je dis ça comme ça…
Cependant, il est nécessaire, comme toute invention folle qui se respecte, de poser le cadre de ce qui a conduit à cette idée. Et, comme toute invention folle qui se respecte, l’inventeur fou part d’un constat d’observation de son entourage proche ou de soi-même (méditez dans ce cadre le bigoupoil de Faint Pacome, ou même le Feed-O-Fish Super Machine de starko).

En ce qui me concerne, je me suis aperçu dernièrement d’un phénomène particulièrement déstabilisant : le S.D.O.P.A.F.D.S., acronyme de Syndrome De l’Objet Perdu Au Fond Du Sac.
Et oui, vous souriez, mais vous êtes déjà entrain de vous souvenir de votre propre expérience, de la fois où, vous aussi, êtes resté plusieurs dizaines de minutes devant votre maison/voiture/igloo attendant avec plus ou moins de patience que votre conjoint /ami(e) retrouve ces $#% !!#¶ de clefs…
Et oui, combien de fois avez-vous déjà été confronté à la perte de ces clefs, conduisant tout droit à ce dialogue surréaliste :
– mais chéri je t’assure que cette fois-ci je les ai vraiment perdues
– mais non fouille bien, elles doivent encore être au fond
– mais non j’ai déjà regardé
– mais si, tu me dis ça a chaque fois
– mais non cette fois c’est vrai
– ça m’étonnerait
– voilà tu me crois jamais, tu vois comme tu es ?
– mais non c’est pas ça mais tu crois toujours que tu les a perdues
– tu es de mauvaise foi
– mais non
– mais si
– mais non
– ah tiens elles sont là au fond
– ah tu vois ?
– ah je t’en prie ne commence pas
– commence pas quoi ?
– tu le sais très bien, tu vas encore dire « je te l’avais dit qu’elle étaient pas perdues »
– mais je te l’avais bien dit qu’elles étaient pas perdues
– ah tu vois ça y est tu commences
– mais non
– mais si
Et ainsi de suite, vous connaissez cela autant que moi. Et en attendant, vous êtes toujours devant la porte, et il gèle/pleut. Tout ceci finira par une grosse engueulade et un rhume.

Pour sortir de cet engrenage, j’ai une solution simple, pratique et efficace, comme d’habitude. Je ne relèverai pas les gloussements moqueurs au fond. Venant de vous, je n’en attendait pas moins. Oui, vous. Oh, ne faites pas l’innocent, hein ? Vous n’en ratez pas une.
Mais bon, je m’égare…
Or donc, voici le principe du Sacgnétic : une bande aimantée parcourt le haut du sac, cousue dans la doublure, juste en dessous de la fermeture.
Vous l’avez compris (car même si vous avez la bouche ouverte et les yeux dans le vague, je sais que vous me comprenez. Enfin j’espère.), il suffit de retourner le sac dans un sens puis dans l’autre pour que les objets métalliques (et en particulier en ce qui nous concerne dans le cas présent, les clefs) restent collés à la bande aimantée. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir le sac pour retrouver, immanquablement, les clefs tant convoitées à portée de main, en un tour (de main).
Voici un petit croquis pour ceux qui n’auraient vraiment pas compris (il y en a ?).


Evidemment, dans la version de production, l’aimant est caché puisque cousu dans la doublure à l’intérieur de sac. Evidemment.

Evidemment, comme je vous entend ricaner, je sais que vous aurez des réflexions du genre « oui mais si la clef est pas en plastique ? » « et si la clef est coincée ou dans une poche du sac ? » « et si la clef est dans la poche ? » « et si je cherche pas une clef ? »
Evidemment, toutes ces remarques sont dues exclusivement à votre jalousie profonde de ne pas avoir pensé avant à cette invention, un peu comme avec l’invention du MAPVA 212 qu’un certain Nicolas S. m’as piquée quelques mois plus tard…
Je vous laisserai donc vous débattre dans d’infâmes discussions stériles et infantiles à ce sujet.
Sauf pour une de ces questions.
En effet, notre Sacgnétic peut s’adapter aux poches. Dans ce cas, nous parlerons alors d’un pochgnétic, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas aussi élégant que le nom du sacgnétic. Enfin, bref. Il suffit alors de se secouer suffisament pour faire remonter l’objet métallique jusqu’aux bandes cousues dans la doublure du haut des poches. Cela marche aussi si c’est vous qui secouez la personne qui a perdu ses clef. C’est, au demeurant, un bon moyen de se défouler en ayant bonne conscience.

Je reprends donc pour ceux du fond les avantages et inconvénients du sacgnétic :

Avantages :
– très utile
– très intelligent
– supprime des tensions au sein du couple
– évite des rhumes
– très peu cher
– facile à fabriquer
– facile à adapter à la quasi-totalité des sacs et poches existantes
– taux de panne proche du zéro absolu
– durée de vie illimitée
– couts de fonctionnement nuls
– dans le cas du pochgnétic, permet le défoulement

Inconvénients :
– aucun, évidemment

Il est vous est maintenant clair que la note de cette invention devrait être maximale.
Je vous invite à noter sur les critères suivants :
– intérêt de l’invention à résoudre un problème réel
– possibilité à mettre en production l’invention
– humour général
– aspect délirant de l’invention
Je ne vois sérieusement pas sur quelle base logique vous pourriez mettre moins de 9 sur 10 à chacun de ces critères. Pour le dernier, imaginez vous simplement entrain de sauter dans la rue pour retrouver la clef perdue au fond de votre poche, ça devrait suffire.
Je résume : (10+10+10+9) divisé par 4 = 9,75 : mettez au choix 9 ou 10, à votre convenance.
La perfection n’existant pas, comme ma modestie, je n’ai pas mis 10 à tous les critères. Mais rien ne vous empêche, vous, de le faire.
Remarquez que je n’ai pas dit de me mettre 10, vous voyez bien que je ne vous influence pas, voyez comme vous êtes de mauvaise foi.

Merci de votre visite. N’oubliez pas le guide, la note et les commentaires.
Pour ceux qui notent 9 ou plus, un buffet est offert, la salle à droite en sortant. Pour les autres, l’arrêt de bus est à gauche au fond du couloir.

chandon

Créateur et admin de ce site depuis août 2000.

Comments are closed