Le ZF-Scoring

Notez cette invention

Ah, laissez moi vous conter ma difficile expérience du sport. Grand adepte du squash, j’ai écumé les terrains pendant des années, confronté à un problème récurent et majeur : le suivi du comptage des points. En effet, ô combien difficile est de tenir une comptabilité rigoureuse et exacte des scores, afin de non seulement ne laisser filer aucun point à l’adversaire par inadvertance, mais également de ne pas se laisser aller à la tentation de grappiller un point, profitant de son oubli momentané du score. Ce laissez aller conduit souvent à des échauffourées verbales, voire physiques (un coup de raquette malencontreux, une balle hasardeuse…) ruinant en quelques minutes les bienfaits du sport que l’on se faisait une joie de pratiquer.

Un arbitre serait à coup sûr une solution imparable, mais cette solution n’est envisageable que lors de compétitions sportives importante, et ne peut être utilisée lors de nos multiples rencontres hebdomadaires…

C’est la raison pour laquelle je vais vous présenter le ZF-Scoring (Score zéro fautes, en français).

Ce système est basé sur un constat imparable, établi par Maître Michel CHOUMACHAIR, Huissier de Justice à Conflant Saint Honorine : celui qui perd le point émet à 99,7% un juron.

Partant de ce constat, confirmé par l’examen de mon propre cas et celui de mes adversaires les plus fréquents, il m’est apparu alors clairement qu’un système de comptage des points se servant de cette caractéristique, permettra d’automatiser la prise en compte des scores de manière fiable, en tout cas nettement plus fiable que si on laissait le décompte aux 2 adversaires…

Le système se compose d’un boîtier muni de ventouses (pour le coller sur une vitre, par exemple), muni d’un micro ultra sensible, d’un haut parleur, d’un écran à cristaux liquides permettant de sélectionner le sport (squash, tennis, ping-pong…) et les adversaires, d’un système de reconnaissance vocale et d’une batterie d’une autonomie de 2 heures.
L’appareil peut également être relié au secteur le cas échéant, et une fonction de transmission par infrarouge permet de récupérer les données sur votre ordinateur (mac et pc).


Le boitier du ZF-Scoring, un bijou de technologie au service du sport

Le fonctionnement est très aisé. Par défaut, une vingtaine de sports et une centaine de jurons sont intégrés dans la machine. Il suffit en début de partie de positionner l’appareil sur le terrain, de l’allumer en choisissant le sport désiré. Chaque sportif devra alors s’identifier vocalement afin d’être reconnu.
Dès lors, à chaque juron proféré, le score de l’adversaire est augmenté de 1 unité, et ce même score est annoncé via une synthèse vocale. Ainsi il n’y a plus d’erreurs de comptage, plus d’oubli ou de tricherie, c’est magnifique !!!

Exemple d’une partie de squash entre 2 joueurs, appelons les Robert et Dédé.
Les joueurs entrent sur le court. Ils collent via les ventouses l’appareil à la vitre du fond, allument l’appareil et sélectionnent le sport ‘squash’.
Robert est déjà référencé dans la machine, il se sélectionne. Pour Dédé, inconnu, il choisit l’option ‘enregistrer nouveau joueur’ et prononce son nom. Il est alors ajouté à la base de données.
Une fois les joueurs échauffés, la prise en compte des scores s’effectue à l’aide de la commande ‘ZYVA !’. Celui qui lance la commande est au service.
Robert : ZYVA !
ZF-Scoring : mercredi 7 juillet 2004, 10:53. début du match de squash entre Robert et Dédé.
Premier set, zéro à zéro. Service Robert.
La partie commence
Robert sert, la balle rebondit à mi-hauteur le long du mur. Dédé est obligé de reculer, mais la balle s’écrase au fond du court, sans rebondir. Ce pourri de Robert lui a sûrement donné de l’effet.

Dédé : et merde !
ZF-Scoring : Service Robert, un à zéro.
Robert sert une nouvelle fois, mais place la balle sous la ligne de service.
Robert : Fais chier !
ZF-Scoring : Service Dédé, zéro à un.
Dédé sert, Robert la reprend à la volée, en faisant un angle au mur gauche. Dédé se jette et réussit à faire un lobe. Robert saute mais se rate lamentablement. La balle passe à 10 centimètres au dessus de sa raquette et vient terminer sa course sur l’angle entre la vitre du fond et le plancher. Elle repart avec un angle bizarroïde, faisant un contre-pied à Robert qui essayait pourtant de la rattraper au retour…
Robert : putain, tu fais chier Dédé, t’as choppé l’angle !
ZF-Scoring : Service Dédé, un partout.

Il est intéressant de constater que, dans ce cas précis, le ZF-Scoring n’a pas, comme auraient pu le signaler des esprits chagrins, compté 2 points à Dédé sous prétexte que Robert a proféré 2 jurons. En effet, un temps de latence de 15 secondes entre chaque juron est pris en compte afin justement d’éviter ce phénomène.

La partie peut ainsi poursuivre jusqu’à son terme. A la fin du match, il suffit d’annoncer ‘Fin de match’ à la machine pour qu’elle cesse la comptabilité des scores (permettant, si besoin est, de s’insulter copieusement sans altérer le score).
De retour à la maison, on pourra télécharger sur son ordinateur le score, afin d’obtenir des statistiques poussées sur les matchs effectués.
De plus, il est possible de rajouter une centaine d’insultes supplémentaires afin de prendre en compte les spécificités régionales.

Bref vous l’aurez compris, cet appareil, même pas très cher car étant simple de fabrication, pourra aisément trouver sa place dans votre sac de sport et devenir votre indispensable compagnon lors de vos rencontres sportives.

Dimensions : hauteur 30cm, largeur 20cm, profondeur 10cm.
Poids 1,1kg

chandon

Créateur et admin de ce site depuis août 2000.

Comments are closed