Le Roll On

Notez cette invention

Amis z’inventeurs, les laboratoires FAINT PACOME, Paris, Kaboul, Médine, Santa Fé, bagdad, Tataouine, ont l’immense honneur de vous présenter la nouvelle création du MAITRE.

En effet, une fois de plus le MAITRE a élaboré, en toute modestie, La Invention (Ze Invention, pour les anglophones), qui va révolutionner (une fois de plus) notre monde moderne. Cette fois-ci il s’agit du :

ROLL ON

Qu’est ce que le ROLL ON (de Monte Carlo de Pariiiiiiiis (1) ) ?

Cette géniale création consiste en un astucieux procédé permettant sur les bicyclettes pour enfants de pouvoir automatiquement remonter les 2 roulettes à l’arrière au fur et à mesure que l’on prend de la vitesse.

A quoi cela sert-il ?

Le divin MAITRE, lors de son enfance (vers 1215), alors qu’il avait certaines difficultés à prononcer des sonorités rétroflexes (2), chut mainte fois en pratiquant le vélo avec petites roulettes à l’arrière, tandis qu’il prenait des virages à vive allure.
Depuis le MAITRE se pencha sur la question et compris que l’instabilité avérée provenait du fait que les petites roues à l’arrière maintiennent le vélo vertical ce qui conduit, en virage, à faire sortir la résultante du centre de gravité du dispositif vélo + cycliste du domaine d’équilibre.

Que fallait-il donc faire ? :
1) Supprimer les roulettes ? Non, car à faible vitesse l’enfant, non rompu aux pratiques de l’équilibre, ne tient pas.
2) Fixer les roulettes à 1 ou 2 cm au dessus de la roue principale ? Ce système est largement répandu parmi les fabriquants de bicyclettes pour enfants, mais il a pour désagrément d’obliger le cher bambin à conduire penché à faible vitesse ce qui n’est absolument pas pratique, ni formateur pour apprendre le vélo.

<p »>Le MAITRE dut donc relever ce nouveau défi qui lui était imposé. Evidemment, son génialissime cortex cérébral résolut ce problème en quelques dixièmes de secondes (5) .

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le procédé est des plus simple (comme toujours de la part du MAITRE).

Afin de pouvoir générer un mouvement de translation (pour remonter les roulettes) en fonction de la vitesse, le divin MAITRE a imaginé d’employer une masselotte à forte inertie entraîné dans un mouvement de rotation autour de l’axe de la roue lorsque le cycliste pédale. L’astuce réside dans le fait que cette masselotte du fait de sa forte inertie a tendance à s’écarter énergiquement de l’axe de la roue du fait de la force centrifuge générée par le mouvement de rotation (cf. figure 1).


Figure 1 : Détail du dispositif – vue de face

Le génie intervient alors. En effet, la masselotte confinée dans une pièce tronc conique évidée va, du fait de l’importante énergie centrifuge, imposer à cette pièce un mouvement horizontal de translation. Par ailleurs, cette pièce tronc conique est solidaire d’un châssis métallique supportant la roulette arrière. En raison de la translation, ci-dessus évoquée, la châssis va pivoter ce qui va entraîner le soulèvement de la roulette (cf. figure 2).


Figure 2 : Dispositif – vue de profil

A ce titre, la figure 3 met parfaitement en évidence que plus le cycliste pédale vite, plus la masselotte s’écarte de l’axe, et donc plus les roulettes vont remonter.


Figure 3 : Principe de remontée des roulettes avec la vitesse

Une fois de plus le génie du MAITRE a frappé

Oui, et d’ailleurs les collaborateurs du MAITRE en sont totalement émus. Tant de génie chez un être si modeste : comment cela est-il possible ?

Alors merci qui ?

« Votre seigneurie est trop bonne » (6) .

Il s’agit d’une création des laboratoires FAINT PACOME, Paris, Kaboul, Autun, Clermont Ferrand.

(1) Seuls les amateurs des Robins des Bois comprendront ce trait d’humour….
(2) Se dit d’une consonne ou d’une voyelle articulée avec la pointe de la langue tournée vers l’arrière de la bouche (3).
(3) Personnellement je viens d’essayer d’articuler une sonorité rétroflexe (avec la pointe de la langue tournée vers l’arrière de la bouche), et tout ce que j’ai pu prononcer c’est « wheu, wheu, wheu, et Wha, wha, wha ». Par conséquent, soit le « Wheu » et le « Wha » sont des consonnes ou des voyelles méconnues de la langue françaises, soit je prononce très mal (4).
(4) Si quelqu’un connaît un exemple de lettre rétroflexe, il est prié d’écrire au Divin Maître via le site des Inventeurs Fous.
(5) A noter que cette brillantissime invention fut élaborée par le MAITRE à l’âge de 3 ans et demi.
(6) Paroles sincères de Jean-Pierre Liégeois, jeune admirateur du Var (7).
(7) Seuls les fans de Gai Luron (8) comprendront le clin d’œil.
(8) Seuls les lecteurs de feu PIF Gadget (9) sauront de qui il s’agit.
(9) Seuls les jeunes communistes des années 70 auront eu l’honneur d’accéder à cette littérature ô géniale (10) .
(10) On va peut-être arrêter là les renvois en bas de page, parce que il se fait déjà tard.

Laisser un commentaire