Turn-O-Pool

Notez cette invention

Le Centre de Recherches Lanciab présentent fièrement une nouvelle invention destinée à faire mieux…..pour moins cher !! (encore !!)..le..

TURN-O-POOL !!

Un grand nombre de Français (87% selon le dernier sondage des sociologues professionnels de la Fondation Lanciab pour l’Amélioration de la Vie) ont un jardin.

76% de ces 87% (ce qui fait ??? un abonnement d’un an à « Lanciab Magazine, la revue des Créateurs », à celui qui répondra juste) souhaitent installer une piscine dans ce jardin.

Mais voila : vous souhaitez tous installer une piscine de 4m sur 10 sur un jardin de 5m sur 11, mais…..en conservant votre jardin potager de 3.95 m sur 9.94 m. Opération à priori impossible, à moins d’inventer des légumes poussant dans l’eau…chlorée. Mais j’y travaille aussi.

Heureusement, j’ai (encore !) pensé à vous, voici le Turn-o-Pool.

Comment cela marche t’il ? Très simple: comme un Tounebroche, en plus gros. Eh oui. Un gigantesque tournebroche qui sur la bascule d’une poignée, retourne votre jardin pour faire apparaître le côté piscine, et vice-versa. Y a pas plus simple !! Dessin technique !! (Chandon, ne rigole pas…)

Pour le voir dans l’autre sens ? Retournez l’écran !!

Chandon (Note du webmaster : Pfff qu’est ce que j’ai encore fait, moi ?) se plaignant de la qualité de mes documents techniques, je vous donne une série de photos et schémas plus pointus:  du moteur et de son système électrique, des fondations, du resultat.


Il faut tout d’abord savoir faire un beau trou

Détail des fondations qui permettent de retourner la piscine

Schéma (très) explicatif du système de commande

Un exemple d’intégration d’une piscine turn-o-pool dans un espace confiné : le propriétaire cultive dessous des tomates, des petits pois et des courgettes

Mais je vois déja des esprits grincheux : et comment on retient l’eau ?? Tout simple, par la fermeture d’un volet extra-résistant (muni d’une sécurité enfants, je vous rassure) qui résistera à la pression de l’eau au moment du retournement. D’autre part, ce volet peut être muni de micro-injecteurs, qui en phase ‘jardin’, arroseront celui-ci par en-dessous, directement sur la racine, avec injection d’inhibiteur de chlore/brome, voire de l’engrais ou tout autre produit dans les proportions souhaitées.

D’autre part la cavité nécessaire au retournement peut être munie de lampes ultraviolet accélérant la pousse des plantes.

Et voila. Comme d’habitude, je vous sens scotchés par tant de génie. N’ayez pas honte, tout le monde ne peut pas être né intelligent. (Qui a dit: surtout toi ???)

Laisser un commentaire